L’univers de FCA Heritage
Tout sur le département qui valorise le patrimoine historique d’Alfa Romeo, de Fiat, de Lancia et d’Abarth.
L’histoire de nos voitures et de nos marques
La passion pour les voitures classiques n’a pas de frontières, mais il existe certains lieux suspendus dans le temps qui préservent l’essence de cette passion : ceux de FCA Heritage.
Centre Historique Fiat
Heritage HUB
Officine Classiche
Museo Alfa Romeo
Heritage Gallery
Heritage Point
Un univers fait de grands événements internationaux
Participer aux principaux événements du secteur est une occasion incontournable d’admirer de près les voitures légendaires qui ont marqué des générations de fans.
Derniers évènements:
En ligne |
5-8 juin 2020
Archivissima
Le festival national des archives.
Paris (FR) |
5-9 février 2020
Rétromobile
Le Salon parisien consacré aux voitures classiques.
Les histoires Heritage
Nous racontons un siècle de technique, de style, de compétition et de performance. Nous racontons notre histoire et la vôtre.
Les dernières histoires:
Fiat 127
La révolution avant.
Lancia Flavia
La révolution « tout en avant » d’Antonio Fessia
Je vous raconte le Raid des 2 Caps
Il y a un demi-siècle, trois Fiat 124 Special traversaient le monde
L’univers de FCA Heritage est en constante évolution
Tenez-vous informés des dernières nouvelles, ne ratez pas les partenariats les plus récents et découvrez ce qui se passe en coulisse grâce aux anecdotes des employés.
Les dernières nouvelles
29 janvier 2021
Musée Alfa Romeo
L’activité recommence, pour l’instant de manière virtuelle, avec un calendrier de rendez-vous mensuels.
13 novembre 2020
Une nouvelle jeunesse pour les ateliers « Officine Classiche »
Un look moderne pour les ateliers de certification et de restauration, fer de lance de FCA Heritage.
Découvrez nos clubs de marque et de modèle dans le monde
Utilisez notre locator pour trouver les clubs par marque et modèle les plus proches.
L’histoire de quatre grandes marques de l’automobile italienne
Des modèles les plus représentatifs aux personnalités qui ont multiplié les victoires et révolutionné le secteur, sans oublier les événements marquants, cette section raconte et célèbre les piliers d’Alfa Romeo, de Fiat, de Lancia et d’Abarth.
À partir aujourd’hui, votre passion peut compter sur une équipe d’excellence
Certificat d’origine, certificat d’authenticité, restauration. Pour préserver le charme intemporel de votre voiture.
La boutique du classique
Entrez dans un monde de passion. Une large gamme de produits proposés par FCA Heritage pour nourrir votre amour éternel.
Back

Fiat Nuova 500

La super-utilitaire pour tous

Le 4 juillet 1957, Fiat présente l’héritière de la « Topolino » : la Nuova 500, une super-utilitaire pour tous, plus petite et économique que la Fiat 600 qui depuis deux ans motorise l’Italie : ensemble, elles changeront le cours de l’histoire automobile.


1957 est une année particulièrement importante pour le monde et notamment l’Europe : le 25 mars est signé à Rome le traité établissant la Communauté économique européenne (CEE). Tandis que l’Europe dessine son futur, l’Union soviétique lance le premier satellite en orbite de l’histoire : Spoutnik. Dans ce scénario qui regarde vers le futur, le 1er juillet à Rome, Fiat présente en exclusivité au Premier ministre l’héritière de la glorieuse « Topolino » : la Nuova 500. Quelques jours après, le 4 juillet 1957, la voiture est dévoilée au public : des dizaines de 500 défilent dans les rues de Turin, en accompagnant de fascinants modèles dans un parcours qui va de l’usine de Mirafiori jusqu’au centre-ville.

Le projet de remplacer la petite voiture turinoise est né quelques années auparavant, quand toutes les ressources étaient concentrées sur la 600 lancée en 1955. L’idée du Président Vittorio Valletta est d’épauler la 600 avec une voiture encore plus petite et si économique qu’elle peut être achetée à un prix se rapprochant du salaire annuel d’un ouvrier : ensemble, elles écriront l’histoire de la motorisation de masse, en Italie et ailleurs.

Son nom, Nuova 500, veut créer un lien avec la précédente Fiat 500, plus connue sous le surnom de « Topolino », même si les deux modèles sont complétement différents. En effet, les nouveautés technologiques naissent de l’expérience et du succès de la 600 : de la carrosserie autoportante aux suspensions indépendantes. La partie arrière évoque les lignes incurvées de la 600, tandis qu’à l’avant le capot-moteur à coque est plus moderne et recouvre également une partie des pare-boue qui ne se raccordent plus uniquement aux phares. Un toit en toile revêt tout le pavillon et les portes s’ouvrent face au vent.

La mécanique doit être simple afin que les frais d’entretien soient eux aussi réduits : c’est pourquoi, après diverses tentatives, Dante Giacosa choisit un moteur inédit bicylindre refroidi par air placé à l’arrière. La cylindrée initiale de 479 cm3 permet de distribuer 13 chevaux à 4000 tours/minute pour une vitesse maximale de 85 km/h.

Fiat Nuova 500 N Normale - 1957
Fiat Nuova 500 N Normale - 1957
ENGINE
2 cylinders in line, overhead valves, side camshaft, air cooled, rear longitudinal 479 cm³
POWER
15 HP @ 4.000 rpm
SPEED
90 km/h
WEIGHT
470 kg (dry)
DESIGN
Fiat
TYPE OF BODY
Sedan 2 doors, 4 seats

Le succès n’est pas immédiat, peut-être parce que la 600 est en plein essor, mais certains ajustements apportés aux équipements et au prix permettent de faire rapidement décoller les ventes.


La réaction initiale du marché à la Nuova 500 (connue également sous le nom de 500 N) n’est pas particulièrement exaltante : l’immense succès de la 600 fait de l’ombre à la nouvelle voiture, dont les équipements sont trop spartiates et l’homologation ne permet que deux places. Mais Fiat revoit sa copie et intègre une banquette arrière rembourrée afin de pouvoir faire homologuer la voiture pour quatre personnes. De nombreux détails améliorent cette nouvelle version : des vitres descendantes au blocage de l’ouverture du déflecteur ; des chromages qui rehaussent la carrosserie aux enjoliveurs en aluminium. La super-utilitaire Fiat a trouvé son chemin et arbore un caractère plus affirmé, renforcé par l’apparition de l’inscription « Nuova 500 » sur le capot-moteur.

Les interventions sur la mécanique ont été significatives : l’augmentation du rapport de compression, un nouvel arbre à cames et un carburateur différent ont permis de monter la puissance à 15 ch et la vitesse maximale à 90 km/h. Le prix de la version initiale, qui reste au catalogue sous l’appellation « economica », diminue, tandis que la version améliorée et enrichie (appelée « Normale ») fait ses débuts au 39e salon de Turin le 30 octobre 1957, en conservant le prix de lancement précédent de 490 000 lires.

Quelques mois plus tard, au milieu de l’année 1958, Fiat introduit la Nuova 500 Sport. La cylindrée passe à 499,5 cm3 et la puissance à 21,5 chevaux, permettant de dépasser le seuil des 100 km/h : les 105 km/h sont atteints grâce à l’adoption d’un rapport de pont plus long. La 500 Sport arbore un toit rigide et une carrosserie bicolore. En mai 1958, elle scrute les quatre premières places dans la catégorie 500 ch aux 12 Heures de Hockenheim. Mais la consécration sportive arriva dès février grâce à l’aide de Karl Abarth : en sept jours sur le circuit de Monza, une Nuova 500 sur élaboration Abarth fit exploser tous les records de vitesse et d’endurance de sa catégorie, prouvant ainsi les qualités sportives et la robustesse de la Nuova 500.. Mais ceci est une autre histoire ! 

Regardez la vidéo
Regardez la vidéo

Restez informé des nouveautés, événements, approfondissements du monde Heritage.