FIAT 500 élaboration Abarth

Abarth rachète la petite Fiat

Fiat s’appuie sur Abarth pour montrer au public combien la Nuova 500 est une voiture fiable et performante.


Après le lancement de 1957, les ventes de la Nuova 500 ont du mal à décoller. Le scepticisme de certains journalistes risque de devenir un lieu commun : ils pensent que la nouvelle utilitaire de Turin a un moteur trop petit qui risque de ne pas être fiable.

Fiat prend les devants en faisant appel à Abarth. Une version spéciale est préparée par la Maison du Scorpion. Avec quelques interventions ciblées, Abarth développe 30% de performances en plus, mais il reste à montrer à quel point la voiture est fiable sur de longues distances.

Une fois de plus, Fiat et Abarth décident de répondre au scepticisme avec les faits, se rendant sur le circuit de Monza et impliquant la presse étrangère, en invitant un journaliste de l'autre côté des Alpes à tester le prototype avec ses propres pilotes.

Fiat 500 Elaborazione Abarth Record 1958
Fiat 500 Elaborazione Abarth Record 1958
ENGINE
inline-2, rear trasversal, air-cooled 479 cc
POWER
26 HP @ 5.000 rpm
SPEED
120 km/h
WEIGHT
485 kg
DESIGN
Fiat
TYPE OF BODY
Sedan 2 doors

Six pilotes pour six records battus en sept jours : un marathon sans interruption pour déterminer les capacités réelles de la Nuova 500 et de son petit moteur.


En février 1958, sur le circuit de Monza, six pilotes conduisaient tour à tour la Fiat 500 N élaboration Abarth : Mario Poltronieri, Mario Guarnieri, Bernard Cahier, Corrado Manfredini, Armando Giuberti et Remo Cattini. Le premier à démarrer est le journaliste français Cahier, qui pilote les 5 premières heures. Mario Poltronieri, pilote d'essai d'Abarth qui deviendra, quelques années plus tard, un journaliste sportif renommé et le reporter moteurs de la Rai, prend le volant.

Sept jours sur l'anneau grande vitesse à 108,252 km/h de moyenne sur 18886,44 km : la petite 500 établit son premier record international pour la classe I (voitures de 350 à 500 cm3) et peu de temps après fait voler en éclats cinq autres records : 15000 km en 139 h 16’ 33” à une moyenne de 107,699 km/h ; 10000 miles en 149 h 09’ 29” à une moyenne de 107,894 km/h et les records de distance sur quatre, cinq et six jours.

Un résultat exaltant qui retentit dans toute l'Europe, pas seulement dans la presse spécialisée. Une magnifique promotion pour montrer d'un côté la fiabilité de la petite Fiat et de l'autre la capacité d'Abarth à améliorer de manière significative les performances d'une voiture sans affecter sa robustesse


Lire les histoires des autres voitures exposées à l’Automotoretrò de Turin et au Rétromobile de Paris :
Abarth 1000 monoplace record Classe G : ces records à 57 ans ;
Alfa Romeo 750 Compétition : l’Alfa un peu Abarth ;
Lancia Trevi Bimoteur : la 4x4 de Giorgio Pianta.

Restez informé des nouveautés, événements, approfondissements du monde Heritage.