L’univers de Heritage
Tout sur le département qui valorise le patrimoine historique d’Alfa Romeo, de Fiat, de Lancia et d’Abarth.
L’histoire de nos voitures et de nos marques
La passion pour les voitures classiques n’a pas de frontières, mais il existe certains lieux suspendus dans le temps qui préservent l’essence de cette passion : ceux de Heritage.
Centre Historique Fiat
Heritage HUB
Officine Classiche
Museo Alfa Romeo
Heritage Gallery
Heritage Point
Un univers fait de grands événements internationaux
Participer aux principaux événements du secteur est une occasion incontournable d’admirer de près les voitures légendaires qui ont marqué des générations de fans.
Derniers évènements:
Bologna (IT) |
26 - 29 octobre 2023
Auto e Moto d’Epoca 2023
Stellantis Heritage protagoniste au salon Auto e Moto d’Epoca
Rho (MI) |
17 - 19 novembre 2023
Milano AutoClassica 2023
Le début de la Fiat Multipla 6x6 et l’hommage à Autodelta
Les histoires Heritage
Nous racontons un siècle de technique, de style, de compétition et de performance. Nous racontons notre histoire et la vôtre.
Les dernières histoires:
CURIOSITÉS
Certaines connexions créent de grandes histoires.
Fiat-Abarth 850 TC et Fiat-Abarth 1000 Berlina
Les transformations Abarth des Fiat 600
Fiat 600
La familiale idéale
L’univers de Heritage est en constante évolution
Tenez-vous informés des dernières nouvelles, ne ratez pas les partenariats les plus récents et découvrez ce qui se passe en coulisse grâce aux anecdotes des employés.
Les dernières nouvelles
Turin, le 27 mars 2024
Heritage Hub
Une exposition suggestive pour célébrer les 75 ans d’Abarth
02 Octobre 2023
Heritage célèbre les trente ans de la mythique Fiat Punto
Produite en plus de neuf millions d’exemplaires en trois générations, cette petite citadine qui a dominé le segment B pendant 25 ans, est à l’origine de nouveaux standards dans le domaine du design, de la sécurité et de du confort.
Découvrez nos clubs de marque et de modèle dans le monde
Utilisez notre locator pour trouver les clubs par marque et modèle les plus proches.
L’histoire de quatre grandes marques de l’automobile italienne
Des modèles les plus représentatifs aux personnalités qui ont multiplié les victoires et révolutionné le secteur, sans oublier les événements marquants, cette section raconte et célèbre les piliers d’Alfa Romeo, de Fiat, de Lancia et d’Abarth.
À partir aujourd’hui, votre passion peut compter sur une équipe d’excellence
Certificat d’origine, certificat d’authenticité, restauration. Pour préserver le charme intemporel de votre voiture.
La boutique du classique
Entrez dans un monde de passion. Une large gamme de produits proposés par Heritage pour nourrir votre amour éternel.
Voitures à vendre
Reloaded by creators est le projet Heritage qui prévoit la vente d’un nombre limité de voitures classiques des marques Alfa Romeo, Fiat, Lancia, Abarth : des modèles historiques à l’authenticité certifiée et ramenés à leur beauté d’origine directement par leur maison mère.
Back

Alfa Romeo Abarth 1000

La première Abarth « tubulaire ».

Le projet Alfa Romeo Abarth 1000 est le fruit de la rencontre entre le concepteur Mario Colucci et Carlo Abarth. Les deux hommes ont des visions techniques différentes mais complémentaires et leur confrontation constante permet la création de nouvelles solutions conceptuelles qui caractérisent les Abarth de course des années 60.


Dans les années 50, Abarth commence à collaborer avec Alfa Romeo. Avec l’introduction de la chaîne de montage chez le constructeur de Milan pour la fabrication de la 1900, Alfa Romeo est contrainte de concentrer toutes ses ressources sur la production et d’abandonner les compétitions. Certains dirigeants pensent que le développement des voitures de course peut être délégué à une structure extérieure : la toute jeune entreprise fondée quelques années auparavant par Carlo Abarth semble être le partenaire idéal.

Le premier contact entre les deux constructeurs donne naissance en 1955 à l’Alfa Romeo 750 Competizione : une barchetta née dans le but de participer aux courses de la catégorie Sport. La voiture est poussée par le moteur double arbre de la Giulietta, élaboré par Abarth et monté sur un classique châssis caisson en tôle, tandis que la carrosserie est confiée à Boano. Les excellents résultats obtenus par la voiture lors des essais ne suffisent pas à convaincre la direction du constructeur milanais d’aller au-delà du simple état de prototype. Le modèle, qui fait désormais partie de la collection de FCA Heritage, est conservé au Musée Alfa Romeo d’Arese.

La deuxième tentative de collaboration a lieu en 1958 avec la signature d’un accord pour la réalisation d’une nouvelle voiture dotée, dans ce cas, d’un moteur dérivé de celui de la Giulietta : l’Alfa Romeo Abarth 1000. Alfa Romeo envoie à Turin l’ingénieur Mario Colucci pour suivre le projet de près. Le technicien apporte chez Abarth une nouvelle approche de la conception, plus tournée vers l’ingénierie et moins empirique. Carlo Abarth comprend immédiatement à quel point la contribution de Mario Colucci peut être précieuse pour son entreprise : il lui propose rapidement le poste de directeur technique.

Alfa Romeo Abarth 1000 - 1958
Alfa Romeo Abarth 1000 - 1958
ENGINE
4L cylinder Otto cycle, DOHC, 2 twin-choke Weber 40DCOE carburettor, front longitudinal 958 cm3
POWER
88 HP @ 8000 rpm
SPEED
n.d.
WEIGHT
640 kg
DESIGN
Bertone (Franco Scaglione)
TYPE OF BODY
Coupé

Le projet de Mario Colucci débouche sur une voiture légère qui plaît énormément, mais qui ne comptera qu’un seul exemplaire, car l’accord avec Alfa Romeo tombe à l’eau. Toutefois, le concepteur accepte la proposition de Carlo Abarth : une famille de voitures Sport, destinées à laisser leur empreinte dans l’histoire, voit le jour sous sa direction technique.


Pour la réalisation de l’Alfa Romeo Abarth 1000, l’industriel autrichien met de côté ses préjugés et laisse le technicien s’exprimer librement et choisir les solutions qu’il préfère : le résultat est plus qu’encourageant. Le châssis en treillis tubulaire de Mario Colucci pèse seulement 50 kg, tandis que la voiture entière affiche un poids de 640 kg. Avec l’adoption d’un arbre moteur différent, le propulseur de la Giulietta descend sous les 1000 cm3, mais la savante élaboration Abarth permet d’en tirer 88 ch pour 8000 tours/minute. La réduction de la cylindrée a pour but de ne pas entrer en concurrence directe avec sa « donatrice », la Giulietta, pendant les courses où les deux voitures courront dans des catégories différentes, mais également de distancer ultérieurement l’Abarth-Alfa sur le marché des Giulietta coupé et spider. Les suspensions avant indépendantes, le pont rigide arrière, le système de freinage, l’embrayage et la transmission dérivent eux aussi de la Giulietta : l’héritage mécanique de la voiture Alfa Romeo oblige Mario Colucci à garder le moteur à l’avant, dans la même position que la berline de la maison de Portello.

À la différence de la 750 Competizione, pour laquelle a été préparée une carrosserie barchetta, la nouvelle Alfa-Abarth 1000 est « habillée » d’une version coupé : ses lignes aérodynamiques naissent du crayon de Franco Scaglione et de la carrosserie Bertone. L’année précédente, le duo Scaglione-Bertone avait réalisé l’originale Alfa Romeo Giulietta Sprint Special, de laquelle dérive par la suite la Giulia SS. Le nez de l’Alfa Abarth 1000 est encore plus bas et filant que celui de la Giulietta SS et les lignes sinueuses des ailes se raccordent aux calottes aérodynamiques qui recouvrent les phares. Le capot moteur, particulièrement bas et sportif, se termine par une fine bouche ovale légèrement proéminente, accompagnée de deux ouvertures qui canalisent l’air dans le compartiment moteur. Le pare-brise est incliné et l’aérodynamique particulièrement soignée : les portes qui se prolongent jusqu’aux ailes avant ne sont pas dotées de poignées saillantes. L’arrière très court est complètement rond et se caractérise par une large lunette directement raccordée au toit.

L’Alfa Romeo Abarth 1000 fait ses débuts à la 40e édition du Salon de l’automobile de Turin le 5 novembre 1958 sur le stand de la carrosserie Bertone. L’esthétique et le raffiné châssis du coupé filant et compact plaisent énormément, mais ce modèle reste le seul exemplaire produit. Plus encore : l’accord entre Alfa Romeo et Abarth est rompu et en parallèle le constructeur du Scorpion renforce ses liens avec Fiat. Tout semble fini, mais ce n’est que le début d’une nouvelle ère. Pour Mario Colucci, qui accepte l’offre de Carlo Abarth et devient ainsi en 1960 le directeur technique du constructeur du Scorpion, mais également pour Abarth, car le coupé léger avec moteur Alfa Romeo devient le chef de file d’une série de voitures de course caractérisées par le châssis tubulaire. Une dynastie de voitures sportives qui permettra à la marque de gagner et de devenir encore plus populaire dans le monde.

En effet, en 1960, Carlo Abarth charge Mario Colucci de construire une voiture de compétition Sport. Le concepteur peut profiter de la rigidité et de la légèreté du châssis tubulaire, mais il peut finalement placer le moteur derrière le pilote : la solution technique préférée du nouveau directeur technique.

C’est ainsi que naît la première Fiat Abarth Sport Spider avec châssis tubulaire et moteur central : cette version présente une cylindrée de 750 cm3, réduits par la suite à 700, avant de remonter à 1000. Cependant, elle ne naît pas sous une bonne étoile : une mauvaise interprétation des règlements, quelques erreurs des pilotes et des abandons malheureux pour panne mécanique conduisent Carlo Abarth à douter de la solution technique de Mario Colucci. La question reste ouverte les années suivantes : l’architecture de Mario Colucci s’améliore avec le temps, mais Abarth considère qu’elle est trop coûteuse. En 1966, Mario Colucci trouve enfin la quadrature du cercle avec la Fiat Abarth 1000 SP. Grâce au solide moteur double arbre d’Abarth, dérivé de la Fiat 600, associé à une carrosserie en polyuréthane qui utilise la fibre de verre pour se souder au châssis tubulaire, Mario Colucci trouve la solution gagnante pour conjuguer performances et aspect économique. Elle sera la première d’une longue série de voitures de compétition Sport victorieuses qui rendront Abarth célèbre dans le monde entier.

Restez informé des nouveautés, événements, approfondissements du monde Heritage.