L’univers de Heritage
Tout sur le département qui valorise le patrimoine historique d’Alfa Romeo, de Fiat, de Lancia et d’Abarth.
L’histoire de nos voitures et de nos marques
La passion pour les voitures classiques n’a pas de frontières, mais il existe certains lieux suspendus dans le temps qui préservent l’essence de cette passion : ceux de Heritage.
Centre Historique Fiat
Heritage HUB
Officine Classiche
Museo Alfa Romeo
Heritage Gallery
Heritage Point
Un univers fait de grands événements internationaux
Participer aux principaux événements du secteur est une occasion incontournable d’admirer de près les voitures légendaires qui ont marqué des générations de fans.
Derniers évènements:
Italie |
11-15 juin 2024
1000 Miglia
Entre passion et légende
Bologna (IT) |
26 - 29 octobre 2023
Auto e Moto d’Epoca 2023
Stellantis Heritage protagoniste au salon Auto e Moto d’Epoca
Les histoires Heritage
Nous racontons un siècle de technique, de style, de compétition et de performance. Nous racontons notre histoire et la vôtre.
Les dernières histoires:
CURIOSITÉS
Certaines connexions créent de grandes histoires.
Alfa Romeo Alfetta GT
La coupé sportive et spacieuse
Lancia D24 Spider Sport
Les succès de l’écurie Lancia
L’univers de Heritage est en constante évolution
Tenez-vous informés des dernières nouvelles, ne ratez pas les partenariats les plus récents et découvrez ce qui se passe en coulisse grâce aux anecdotes des employés.
Les dernières nouvelles
Turin, le 27 mars 2024
Heritage Hub
Une exposition suggestive pour célébrer les 75 ans d’Abarth
02 Octobre 2023
Heritage célèbre les trente ans de la mythique Fiat Punto
Produite en plus de neuf millions d’exemplaires en trois générations, cette petite citadine qui a dominé le segment B pendant 25 ans, est à l’origine de nouveaux standards dans le domaine du design, de la sécurité et de du confort.
Découvrez nos clubs de marque et de modèle dans le monde
Utilisez notre locator pour trouver les clubs par marque et modèle les plus proches.
L’histoire de quatre grandes marques de l’automobile italienne
Des modèles les plus représentatifs aux personnalités qui ont multiplié les victoires et révolutionné le secteur, sans oublier les événements marquants, cette section raconte et célèbre les piliers d’Alfa Romeo, de Fiat, de Lancia et d’Abarth.
À partir aujourd’hui, votre passion peut compter sur une équipe d’excellence
Certificat d’origine, certificat d’authenticité, restauration. Pour préserver le charme intemporel de votre voiture.
La boutique du classique
Entrez dans un monde de passion. Une large gamme de produits proposés par Heritage pour nourrir votre amour éternel.
Voitures à vendre
Reloaded by creators est le projet Heritage qui prévoit la vente d’un nombre limité de voitures classiques des marques Alfa Romeo, Fiat, Lancia, Abarth : des modèles historiques à l’authenticité certifiée et ramenés à leur beauté d’origine directement par leur maison mère.
Back

Alfa Romeo Tipo 33/2 Daytona

Le début de la saga des « trente-trois »

Au début des années 50, Alfa Romeo quitte en vainqueur la Formule 1 pour concentrer tous ses efforts sur la production industrielle. L’ADN sportif du constructeur est inaltéré et refait surface dans les années 60 avec la volonté de participer au Championnat du monde des voitures de sport. C’est ainsi que naît le projet « Tipo 33 ».


Dans les années 50, Alfa Romeo fait un grand pas en avant en introduisant la chaîne de montage pour la production des voitures de série. Le choix est important tant d’un point de vue organisationnel qu’économique. Pour réduire les coûts, à la fin de la saison sportive 1951, la direction décide à contrecœur d’abandonner la Formule 1, bien que le constructeur ait remporté les deux premières éditions du plus grand championnat automobile. Ce choix ne dénature pas l’ADN sportif des Alfa Romeo. Au contraire, l’Alfa Romeo 1900, la première voiture produite à l'usine de Portello sur la chaîne de montage, devient immédiatement « la familiale qui gagne des courses ». De nombreux gentlemen driver la choisissent pour courir, et remporter, la catégorie Tourisme. 

Ces années de succès dans les courses Tourisme inspirent au département Conception d’Alfa Romeo la réalisation de voitures de compétition pour courir dans la catégorie Sport-Prototype et participer au Championnat du monde des voitures de sport. À l’époque, le championnat est très suivi par le public et constitue une excellente opportunité de publicité. C’est ainsi que voit le jour le projet d’une voiture à moteur central/arrière construite autour d’un futuriste châssis en « H ». Le moteur qui équipe le prototype est le 1600 cm3 de la Giulia TZ2. 

Les Giulia TZ et TZ2 sont à tous les effets des voitures de compétition pour la catégorie GT qu’Alfa Romeo fait réaliser en externe, en raison du nombre réduit d’exemplaires. L’assemblage est effectué par Autodelta, une petite entreprise automobile spécialisée dans les voitures de course et dirigée par l’Ingénieur Carlo Chiti. En 1966, la direction d’Alfa Romeo décide d’acquérir Autodelta pour en faire le département courses officiel de la Maison de Portello. Le projet initial d’une voiture de type Sport-Prototype, nommée « Tipo 33 », passe ainsi entre les mains de Chiti et de son équipe.

Les Sport-Prototypes, exclusivement conçus pour les courses, sont dotés de moteurs et de châssis extrêmement sophistiqués et produits en un nombre suffisant d’exemplaires pour obtenir l’homologation. C’est pourquoi l’ingénieur Chiti, déjà concepteur de moteurs chez Alfa et Ferrari, imagine un raffiné et puissant moteur deux litres avec 8 cylindres en V et 270 chevaux pour équiper la voiture du projet « Tipo 33 » à moteur central.

Le prototype se révèle être si parfait qu’il remporte sa première course. Le 12 mars 1967, le pilote d’essai Teodoro Zeccoli remporte la course de côte de Fléron, près de Liège en Belgique, au volant de la première version de la 33/2 Sport-Prototype, baptisée « Periscopica » en raison de la forme de la prise d’air dynamique derrière le pilote.

L’Alfa Romeo 33/2 (où 33 est le numéro du projet et 2 la cylindrée exprimée en litres) est prête pour le Championnat du monde catégorie Sport-Prototype. Les exténuantes courses d’endurance sont de véritables « monstres sacrés » du sport automobile, avec des noms mythiques comme les 24 Heures de Daytona, les 24 Heures du Mans, les 12 Heures de Sebring, les 1000 km de Monza, les 500 km du Nürburgring et la Targa Florio.

Alfa Romeo 33/2 "Daytona"
Alfa Romeo 33/2 "Daytona"
ENGINE
V8 Otto cycle, twin spark, central/posterior longitudinal, 1995 cc
POWER
270 HP a 9600 rpm
SPEED
298 km/h (long queue type)
WEIGHT
580 kg
DESIGN
Autodelta
TYPE OF BODY
Coupé (Sport car for the World Sportscar Championship)

Les Alfa Romeo 33 remportent de nombreuses victoires dans leur catégorie, le nom de la voiture est sur toutes les lèvres et Alfa Romeo décide de fabriquer une version routière en édition limitée : un authentique chef-d’œuvre. Mais l’évolution du projet ne s’arrête pas là et l’année 1975 marque la victoire dans le Championnat du monde des voitures de sport.


Les 33/2 collectionnent les succès lors du championnat 1968 et finissent en tête aux 24 Heures de Daytona, où elles occupent les trois premières places dans la categorie 2 litres avec les équipages Vaccarella-Shütz, Andretti-Bianchi, Casoni-Biscardi-Zeccoli. En raison de cette importante victoire, le nom du célèbre circuit américain est ajouté à celui des Alfa Romeo 33/2. Les 33 se distinguent également aux 24 Heures du Mans avec un autre triplé dans leur catégorie. Dans certaines courses, elles parviennent même à s’imposer au classement général devant des voitures beaucoup plus puissantes, comme au Mugello, où l’équipe Vaccarella-Bianchi-Galli monte sur la première marche du podium. 

Elles participent également à de nombreuses courses de côte, modifiant l’aérodynamique pour s’adapter aux différents types de tracés : les 33 peuvent avoir une queue longue ou courte selon les besoins. La voiture évolue et le moteur devient plus puissant, passant à 2,5 litres pour 315 chevaux. L’arrivée de l’Alfa Romeo 33/3 est proche : avec son moteur V8 qui atteint les 3 litres de cylindrée, elle récolte d’importants succès lors de la saison 1971. Un magnifique exemplaire, qui arbore la livrée utilisée lors des 24 Heures du Mans de 1970, est exposé au Musée d’Arese et souvent utilisé lors d’événements réservés aux voitures anciennes, tout comme l’exemplaire de la 33/2 Daytona.

L’évolution ne s’arrête pas en si bon chemin et finalement en 1975, Alfa Romeo réalise son rêve de remporter le Championnat du monde des voitures de sport. La star de cette écrasante supériorité est l’Alfa Romeo 33 TT 12, une voiture équipée d’un moteur 3 litres à 12 cylindres, en mesure de développer 500 chevaux. Grâce à de grands pilotes, dont la majeure partie a également couru en Formule 1 (Arturo Merzario, Jochen Mass, Jaques Laffite, Henri Pescarolo et Nino Vaccarella), les 33 TT 12 remportent sept victoires sur les huit courses comptant pour le championnat. Le mythique 12 cylindres qui équipe la voiture pose les bases pour le retour d’Alfa Romeo en Formule 1 en 1979.

Comme quelques rares voitures racées, la 33 a eu le privilège de naître comme voiture de compétition, pour être ensuite transformée en routière par Franco Scaglione et produite en un nombre réduit de splendides exemplaires. Tant la presse spécialisée que le grand public considèrent l’Alfa Romeo 33 Stradale comme l’une des plus belles voitures sportives de tous les temps. Alfa Romeo fabrique également quelques châssis de la version routière, spécialement destinés aux plus importants carrossiers italiens qui réalisent d’extraordinaires concept-cars : c’est ainsi que naissent la 33 Carabo de Bertone et l’Iguana de Giugiaro ; la P33 Roadster, la Spider Cuneo et le Coupé Spécial de Pininfarina.

Andrea De Adamich - pilote historique d'Alfa Romeo - a remis la 33/2 du Musée historique d'Arese sur le tarmac de la Targa Florio, sur le circuit des Madonies.

Regardez la vidéo

Restez informé des nouveautés, événements, approfondissements du monde Heritage.